L’Avantcoureur (15/12/1766)

Long title: 

RISM: 

[p. 798]

CONCERT SPIRITUEL.

Du Lundi 8 Décembre.

On exécura d’abord un Moter à grand chaur de M. Dauvergne. C’eft Omnes gentes, &c. Ma-

[p. 1799]

demoiselle Descoins chanta un autre Motet a voix seule du même Auteur. Elle y fut très-bien accueillie. M. Cavalier chanta aussi avec succès un Motet du même genre & du même Artiste: Quare fremuerunt , &c. le Moret de M. Kohaut fut chanté par Mademoiselle Fel. Sa voix & ce morceau firent un égal plaisir. On goûta beaucoup aussi un nouveau Motet de M. Gibert (Confitebor tibi, &c. ) Il est dans un genre moderne, & presque Italien; mais on y remarque & de l’expression & des tableaux. M. Tirot y chanca un récit très-difficile, & dont il s’acquita avec beaucoup d’intelligence, de goût & de succès. MM. Gélin & Durand y furent aussi très – applaudis chacun à part.

On entendit avec autant de surprise que de plaisir dans ce Concert M. Léone , Professeur de Mandoline, exécuter différens morceaux sur cet instrument. On ne peut porter la netteté & la précision plus loin. M. Capron joua un Concerto de la plus grande force & de la plus extrême difficulté, fans, toutefois, en avoir exclu l’agrément. Cet excellent Violon nous met dans le cas de ne point envier à l’étranger ces Virtuoses, qui de tems à autre viennent recueillir nos applaudissemens. Il est bon de leur rendre justice; mais rendons-la surtout à ces Artistes qui nous consacrent totalement leurs études, leurs veilles; & que l’habitude de les voir & de les entendre ne nous fasse point oublier ce qu’ils valent.

Related sources:

No items found

    Preservation locations:

    No items found